Accident de travail : les obligations de l’employeur en matière de prévention des risques liés aux travaux sur les engins de manutention

Les accidents de travail sont malheureusement courants lorsqu’il s’agit d’utiliser des engins de manutention. Afin d’éviter ces incidents, il est crucial pour l’employeur de respecter certaines obligations légales en matière de prévention des risques. Cet article vous présente ces obligations et vous explique comment les mettre en place.

Les obligations légales en matière de prévention des risques

Le Code du travail impose à l’employeur plusieurs obligations légales en matière de prévention des risques liés aux travaux sur les engins de manutention. Ces obligations visent à garantir la sécurité et la santé des travailleurs et à réduire le nombre d’accidents de travail.

L’employeur doit ainsi mettre en place une démarche globale et cohérente pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs, conformément aux principes généraux de prévention établis par le Code du travail.

La formation du personnel aux engins de manutention

Parmi les principales obligations légales, l’employeur doit veiller à ce que les travailleurs utilisant des engins de manutention soient formés et compétents. Cette formation doit porter sur la conduite sécurisée des engins, les risques liés à leur utilisation, ainsi que les mesures de prévention à mettre en œuvre.

La formation doit être adaptée à l’engin de manutention concerné et doit être renouvelée régulièrement. L’employeur doit également s’assurer que les travailleurs disposent d’une autorisation de conduite délivrée par un formateur compétent.

A lire  Locataires : leurs obligations en matière d'occupation et de maintenance du logement en BRS

L’évaluation des risques et la mise en place de mesures de prévention

L’employeur a l’obligation d’évaluer les risques liés à l’utilisation des engins de manutention et de mettre en place des mesures de prévention adaptées. Cette évaluation doit être consignée dans un document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP).

Les mesures de prévention peuvent inclure la mise en place d’une signalisation appropriée, la délimitation des zones de circulation, l’utilisation d’équipements de protection individuelle (EPI) ou encore la mise en place d’un plan de circulation pour éviter les croisements dangereux entre piétons et engins.

La maintenance et le contrôle des engins de manutention

Afin d’assurer la sécurité des travailleurs, l’employeur doit veiller à ce que les engins de manutention soient régulièrement entretenus et contrôlés. Ces opérations doivent être effectuées par du personnel compétent et habilité.

Le Code du travail impose également que les engins soient équipés d’un système permettant au conducteur d’avoir une vision panoramique, ainsi que d’un dispositif permettant au travailleur de signaler sa présence en cas de danger.

Le rôle du comité social et économique (CSE) dans la prévention des risques

Le comité social et économique (CSE) a également un rôle important à jouer en matière de prévention des risques liés aux travaux sur les engins de manutention. Il doit informer l’employeur des risques potentiels identifiés par les travailleurs et proposer des solutions pour améliorer la sécurité au sein de l’entreprise.

En outre, le CSE doit être consulté sur les mesures de prévention mises en place par l’employeur ainsi que sur la formation du personnel aux engins de manutention.

A lire  Comprendre l'article 1726 pour la résolution amiable des différends

En résumé, la prévention des accidents de travail liés aux travaux sur les engins de manutention repose avant tout sur le respect des obligations légales par l’employeur. La formation du personnel, l’évaluation des risques et la mise en place de mesures de prévention adaptées, ainsi que la maintenance et le contrôle des engins sont autant d’éléments clés pour garantir la sécurité et la santé des travailleurs. Le comité social et économique a également un rôle important à jouer en matière de prévention des risques, en informant l’employeur des dangers potentiels et en proposant des solutions pour améliorer la sécurité au sein de l’entreprise.